Archives mensuelles : octobre 2015

Condamné à vit

Condamné à vit

Par bandaison

Approuva la sentence

Avec ébranlement

Ses lèvres délicieuses

Firent  du châtiment

Un maléfice exquis

Publicités

Songe

J’aime que tu songes à moi
Et que tes draps se froissent
J’aime être ce courant
Qui ondule à tes pieds
Je t’imagine entier
Légèrement retourné
Et puis la belle urgence
Te maintient éveillé
Ton corps un peu caché
Tes draps un peu tâchés
Tes yeux qui me demandent
Quand tout va s’arrêter
Mais mon rire ne sait rien
Et je te fais tourner
Tout autour de mon axe
Quelque peu décentré
Tu vois c’est ça la force
Et mes yeux te répondent
En posant sur ton monde
La douceur d’un ventre
Arrondi par ta main
Car tu vois le destin
Tient dans le creux d’une main